Jacques RAGOT

Jacques RAGOTJacques Ragot est né à Saint Yrieix (Haute-Vienne), le 11 octobre 1908. Il n’avait pas six ans lorsqu’il perdit son père, officier de carrière, tombé pour la France, le 28 août 1914.

Installé à La Teste avec sa famille après la Grande Guerre, il fait ses études secondaires au collège Saint-Elme et choisit alors le métier des armes.

Après une brillante carrière commencée avec les Chasseurs Alpins sous les ordres du commandant C. de Gaulle et à laquelle il met fin en Afrique du Nord, après avoir participé à la libération de la Corse en 1943 et l’année suivante aux opérations en Italie où il est blessé après être entré le premier dans Sienne.

En désaccord avec la politique menée alors en Algérie, il demande sa retraite anticipée et s’installe définitivement à La Teste en 1960.

Il exerce un temps la fonction de directeur de l’Étrier d’Arcachon, puis s’adonne pleinement à sa passion pour l’Histoire en se consacrant plus particulièrement à celle du Pays de Buch.

Il rédige des chroniques dans la presse quotidienne ou hebdomadaire locale et s’engage dans la nouvelle SHAA créée par Henri Marchou.

En succédant à ce dernier, il en devient le président de 1975 à 1985 et donne le goût de l’histoire locale à de nombreux lecteurs et ouvre de nouveaux axes de recherches.

Officier de la Légion d’honneur, titulaire entre autres, de la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes et de la Médaille militaire, il décède à La Teste, le 9 février 2000.

La bibliographie de Jaques Ragot est très importante, on citera seulement Les pêcheurs du Bassin d’Arcachon au temps des chaloupes, couronné par l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Bordeaux, l’Histoire de La Teste de Buch, des origines à la fixation des dunes ainsi que les Pages d’histoire du Pays de Buch et l’incontournable Le Cap Ferret de Lège à la Pointe, en deux tomes.

Les commentaires sont clos.