2021 – ARCACHON

Compte rendu de l’Assemblée Générale virtuelle de la SHAAPB du 22 février 2021

 

En raison des conditions sanitaires imposées par la COVID-19 et comme nous y autorisent les ordonnances publiées en 2020, nous avons décidé que notre Assemblée Générale pour la validation de l’exercice de 2020 se ferait à huis-clos et que les adhérents recevraient tous les documents par la poste (malgré le coût élevé de l’affranchissement), leur permettant de voter en retournant par la poste ou par mail le formulaire joint à cet effet. Cette opération s’est parfaitement déroulée et le quorum a été largement atteint avec 227 réponses, ce qui a confirmé la justesse de notre choix.

L’exercice 2020 avait commencé avec un premier bouleversement lié à notre déménagement de nos locaux de la Maison des Associations du 51 cours Tartas dans laquelle la SHAAPB aura eu son siège pendant vingt ans. Notre installation dans un bel espace au deuxième étage du tout nouveau bâtiment du MA.AT a peine finie, nous avons dû faire face au coronavirus et à la fermeture de nos locaux dès la fin mars. Nos activités de ce fait, y ont été des plus réduites jusqu’à fin août, avec une reprise quasi normale en septembre et octobre, avant à nouveau, d’être assujetties par décision gouvernementale à un second confinement, jusqu’à la fin de l’année. Néanmoins, les membres du bureau ont assuré les tâches qui incombent à chacun d’entre eux et de son côté le comité de lecture a continué d’œuvrer afin que les quatre Bulletins de l’année 2020 sortent aux dates prévues. Le secrétariat, assuré de fait par son adjoint (le titulaire étant souffrant) a géré comme il faut les relations dans les différents domaines qui le concernent, y compris ceux avec les adhérents. Les co-présidents ont rencontré les nouveaux maires pour leur présenter nos activités et leur dire notre souhait d’apporter notre concours à la mise en valeur du passé historique de leur commune au travers de nos publications ou de nos panneaux d’exposition. Le Porge s’est ajouté à ce nombre, nous permettant ainsi d’étendre notre présence en Pays de Buch. Malgré les contraintes, nos activités statutaires ont été normalement assurées avec les réunions du BUREAU : les 15 janvier, 27 février, 24 juin, 26 août et 4 novembre, du CONSEIL d’ADMINISTRATION : les 22 janvier, 26 mars et 8 septembre, du COMITÉ de LECTURE : les 27 janvier, 1er avril, 22 juillet et 21 octobre, du GROUPE INTERNET : les 12 février, 25 mars et 8 octobre. Les deux conférences semestrielles sous notre bannière SHAAPB (comme décidé en CA) ont été reportées à l’automne et ont dû être annulées à nouveau. En revanche, notre association a participé en septembre au Festival Thrillers de Gujan-Mestras, grâce à un article publié dans le Bulletin par un de nos auteurs. Elle a aussi été présente dans la même ville à la Fête de la Science, en octobre, avec notre livre sur la cartographie. À propos de ce dernier, les signatures prévues en librairies après sa réimpression n’ont pu se faire, pas plus que notre présence au Salon Nautique d’Arcachon ou au Musée Mer Marine de Bordeaux (deux fois reportée) pour cause d’annulations. Malgré la longue fermeture des librairies, les ventes de Cartes Anciennes du Bassin d’Arcachon ont été soutenues comme on a pu le constater en décembre. Sur le plan de l’édition, les projets de 2021 seront à coup sûr affectés, même si deux parutions sont probables, en sus de la sortie en temps et en heure des quatre Bulletins réalisés par échanges numériques avec les auteurs. À cela il faut ajouter que notre siège de membre du conseil de gestion du Parc Naturel Marin au titre de représentant des associations dans le domaine du patrimoine culturel, a été renouvelé ce que nous apprécions fortement. Nous tenons aussi à apporter notre soutien à une société sœur et amie, la Société Scientifique d’Arcachon qui doit faire face à la fermeture de son Musée-Aquarium en raison des travaux qu’elle ne peut financer. Dernier point, celui qui fait de 2021, l’année préparatoire à la célébration du Cinquantenaire de la création de la SHAAPB qui va nous mobiliser, en particulier la COMMISSION du CINQUANTENAIRE chargée d’en imaginer les formes et la programmation.

Les commentaires sont clos.