1836 – “Le grand malheur”

1836 – "Le grand malheur"

Lettre de Jean Fleury, maire de La Teste, au préfet de la Gironde (1er avril 1836)

"C'est le coeur brisé de douleur et au milieu des cris déchirans qui retentissent aujourd'hui dans cette commune que je prends la plume pour vous annoncer le malheur dé­plorable qui cause cette désolation générale en plongeant dans le deuil et la détresse un nombre considérable de fa­milles. Le 23 du mois dernier, huit bateaux de pêche sorti­rent du Bassin d'Arcachon et mirent à la mer ; ils auraient dû rentrer le 24, avec leur pêche, mais deux seulement, avec de grands périls, furent assez heureux pour rentrer, ce que ne purent faire les autres, la mer étant trop rude lorsqu'ils voulurent donner dedans. Ils furent obligés de s'élever au large et, depuis lors, le temps et la mer ne leur permirent plus d'aborder l'entrée.

Lire la suite