Crime de maquerellage à La Teste en 1689

Crime de maquerellage à La Teste en 1689

ADG 12 B 8

Merci à Raphaêl vialard

Proposition de transcription

Entre Monsieur le procureur syndicq

de la ville demandeur en crime de maquerellage prostitution

et corruption de jeunesse d’une part,

et Hanri CHAUDREU, commis au bureau de la Teste de

Buch, et Marie BAUDRIERE sa femme, prisonniers détenus

défendeurs et accuzés d’autre

Lire la suite

Forêt Usagère – Collection de textes

COLLECTION
de
divers titres qui servent de fondement aux Usages que les habitants de La Teste, Gujan et Cazeaux, ont le droit d’exercer sur les forêts, landes, braux et bernèdes, padouens et vacants de l’ancien captalat de Buch, refermant aujourd’hui la commune de La Teste, Gujan et Cazeaux.

Cliquez pour télécharger au format pdf

(15 Mo)

Le cippe Brémontier

Il faut restaurer le Cippe Brémontier

 

Sur le côté nord de la route de La Teste à Pyla-sur-Mer, un peu avant l’embranchement de la route des Abatilles, lorsqu’on vient de La Teste, se dresse le monument élevé à Brémontier.

Sur un cippe de marbre rouge, au-dessous d’une couronne entou­rant une fleur de lys, on lit :

« L’an MDCCLXXXVI, sous les auspices du roi Louis XVI, Nicolas Brémontier, inspecteur général des Ponts et Chaussées, fixa le premier ces dunes et les couvrit de forêts. En mémoire du bienfait, Louis XVIII, continuant les travaux de son frère, éleva ce monument. Antoine Laine, ministre de l’Intérieur, Camille, comte de Tournon, préfet de la Gironde MDCCCXVIII. »1

Lire la suite

Le clergé du Pays de Buch de 1789 à 1801 (1)

LE CLERGÉ DU PAYS DE BUCH DE 1789 À 1801

PREMIÈRE PARTIE

(résumé des événements à l’échelon national et départemental)

 

La Révolution, qui versa rapidement dans l’antichristianisme et l’anticléricalisme, se montra dans ses débuts, tout au moins officiellement, respectueuse de la religion.

Le registre de la municipalité établie à La Teste de Buch, le 6 septembre 1789, fut ouvert « au nom de Dieu » et l’acte de Constitution de la municipalité est précédé du préambule suivant : « O Dieu, protecteur des droits sacrés de l’Homme, nous t’invoquons. Il est juste de te rendre hommage des biens inestimables que ta bonté nous dispense… etc »1.

Lire la suite